fbpx

L’histoire du château

de Condé-Sainte-Libiaire

Le château de Condé-Sainte-Libiaire a été construit à la fin du XIIème siècle, sous la forme d’un petit château fort. Il se trouve entre Meaux et Lagny. Le village de Condé est un ancien village qui dépendait de la Province de Champagne et Brie. Au XII et XIIIème siècle Condé était un pays vignoble, on y comptait 29 viticulteurs.

Au XIIIème siècle, la seigneurie du village appartenait aux bénédictins de Saint Pierre de Lagny. Ils en conservèrent la propriété jusqu’au XVème siècle. Après les guerres, l’abbé de Lagny dû vendre ses possessions, les ressources du monastère ayant été épuisées.

Le château fut incendié pendant les guerres de religion. Il a ensuite été reconstruit courant du XVIIème siècle. Sous Louis XIII, l’ancien château fort donna place au château actuel. Il sera plus tard, restauré.

Lorsque la seigneurie dut cesser d’exister, les communs du château ont été remplacés par une fabrique de châles façon cachemire français qui a obtenu des récompenses aux expositions 1823, 1824, 1834.

Vint ensuite Madame Casimir PERRIER, veuve de l’ancien Ministre de Louis PHILIPPE, en 1835, berceau du Président de la République. En 1842, Madame Veuve Casimir PERRIER a donné à la Commune une maison nouvellement construite pour la création d’une école de filles, à la condition que l’enseignement soit donné par une religieuse. En 1850, la Religieuse chargée de cette école fut autorisée à tenir un dépôt de médicaments pour secourir les malheureux.

En 1880, les Sœurs de la Province d’Evreux sont autorisées à adjoindre à l’école des filles un pensionnant de demoiselles. En 1896, le pensionnat fut vendu à une Dame CHIVAUST qui se faisait appelée Sœur Julie. Ce pensionnat, sous la désignation de maison de protection, devait être utilisé comme orphelinat ou internat de jeunes filles. Enfin, en 1910, comme conséquence de la construction de la nouvelle école mixte, les bâtiments servant d’école communale de filles furent, sur leur demande, rendus aux héritiers de la donatrice.

En 1971, le château et le parc ont été remis à neuf alors que le principal conseil était de le démolir. Plusieurs autres propriétaires bourgeois se succèdent jusqu’à l’acquisition par le comité d’action sociale d’Electricité de France (EDF) en 1980. C’est aujourd’hui la société de souffleurs de verre Arribas qui a pris place dans le château.

Les municipalités de Condé et de Montry ont fait classer le château comme site à protéger dû à la jolie promenade vers les rivières : la Marne, le Grand Morin et le Canal de Chalifert. Le château représente un intérêt tant historique, qu’esthétique et même touristique puisqu’il se trouve dans un des sites particulièrement appréciés en Ile de France.